02/12/2016

Un loto par le groupe relais de Château-Gontier

Vendredi 18 novembre 2016 : Le loto organisé par le groupe relais de Château-Gontier a bien plu puisqu'il a rassemblé plus de 20 personnes. Ce fut une belle réussite et un moment agréable de convivialité entre tous...

loto château gontier APF

Rencontre avec le Préfet : un point sur l'accessibilité en Mayenne

Préfet de la mayenne accessibilité, apf accessibilité, accessilité handicap en Mayenne

18 novembre 2016 : rencontre avec M. Veaux (Préfet de la Mayenne), M. Priol (Directeur de la DDT - Direction Départementale des Territoires) et M. Galard avec Jean-Pierre Blain (représentant du conseil régional APF), Hervé Heurtebize, Jean-Pierre Bertron, Anne Morin et Jean-Paul Desnoë (membres du conseil départemental APF).

 
Cette rencontre a permis de faire le point sur l’accessibilité en Mayenne et l’attachement de M. Le préfet au suivi de la mise en place de l’accessibilité dans le département avec les services de la DDT.
 
40% des ERP (Établissements Recevant du Public) mayennais n’ont pas entamer de démarches. La vigilance toute particulière sur les organismes de certification de conformité et le suivi annuel des Ad’AP ont été les sujets abordés lors de cette rencontre.
 
Nous avons présenté le projet de la « Caravane de l’accessibilité » qui commencera dès le printemps afin de faire un état des lieux réel de ce qui est fait et reste à faire sur le territoire Mayenne-Sarthe.

21/10/2016

Friperie So' Frip : intervention de Cécile BOËLLE, ce matin sur France Bleu Mayenne


Ce matin, l'interview de Cécile BOËLLE, directrice du territoire Mayenne-Sarthe, est passée sur France Bleu Mayenne. Preuve que le projet de notre friperie solidaire est un succès !

Un article So'Frip sur le site de France Bleu Mayenne ce matin

Merci à France Bleu Mayenne pour cet article sur leur site ce matin :

 

"Bientôt une friperie solidaire quartier Murat à Laval

Par Stéphanie Denevault, France Bleu Mayenne vendredi 21 octobre 2016 à 6:00

Ce magasin ouvrira le 02 janvier prochain à la place de l'ancienne pharmacie, 10 boulevard Murat à Laval. Une initiative que l'on doit à l'APF, l'association des paralysés de France.

So'Frip, c'est le nom de cette future friperie. Une friperie qui ne ressemblera pas à un capharnaüm. Ce sera un vrai magasin de vêtements, comme le souligne Cécile Boëlle, la directrice de l'APF Mayenne-Sarthe : "Nous avons mis l'accent sur la décoration, l'idée c'était vraiment d'avoir un endroit chaleureux, accueillant. Ce n'est pas parce qu'on pratique des petits prix, qu'il ne faut pas qu'on soit dans un vrai magasin." Depuis 30 ans, l'APF récupère des vêtements qu'elle vend ensuite à la tonne à des entreprises spécialisées. Mais l'association a eu envie d'innover, et de proposer autre chose. En février dernier, elle a ouvert sa première friperie solidaire So'Frip au Mans. Le magasin était ouvert au départ 3 jours par semaine, vu le succès, il est ouvert aujourd'hui du lundi au samedi!

Des vêtements vendus entre 2 et 15 euros

Les vêtements qui seront vendus dans cette boutique sont en fait des dons. Des vêtements pour hommes, femmes, enfants, bébés mais aussi des accessoires (sacs, chaussures etc..). Les bénévoles de l'APF trient ces dons et les mettent en vente dans le magasin à des petits prix donc. Tout l'argent récolté va à l'association.

Une boutique pour créer du lien social

So'Frip va s'installer dans le quartier Murat. Un quartier qui a vu beaucoup de ses commerces disparaitre. Il s'agit donc aussi grâce à cette friperie de faire revivre ce quartier qui compte 300 habitants. En faisant aussi venir des gens d'autres quartiers car la fripe, et bien c'est très tendance. L'APF cherche déjà des dons pour l'ouverture prochaine de ce magasin. Il faut déposer vos vêtements au siège de l'association, quartier Murat, du lundi au vendredi de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 17 heures."

14/10/2016

Déménagement de la Maison Départementale de l'Autonomie : nous étions là !

déméngament MDA, maison départementale de l'autonomie laval déménagement

Voici l'article du Courrier de la Mayenne de ce jour :

 

Grogne autour de la Maison de l'autonomie

A Laval, le Maison de l'autonomie déménage. Pas du goût des paralysés de France et des malvoyants qui déplorent une desserte insuffisante.

Polémique

C'est un peu le jeu des chaises musicales et surtout "un regroupement pour améliorer l'efficience des services", selon Jean-François Grimaud, directeur des services au conseil départemental.

A partir de lundi 17 octobre, la Maison départementale de l'autonomie se regroupe et rejoint les services administratifs du conseil départemental, sur le site Jean-Monnet. Soixante-quatre agents basés rue Albert Einstein et quarante basés à Murat quittent le quartier populaire Saint-Nicolas pour rejoindre le quai de Bootz. Ce mouvement sans précédent portera à 360 le nombre d'agents publics travaillant à Jean-Monnet.

Initialement la Maison de l'autonomie (ex-maison départementale pour personnes handicapées-MDPH) qui a changé de nom pour intégrer aussi les problématiques des personnes âgées, devait se regrouper en agrandissant les locaux de la Einstein. "Nous avons choisi une autre option, qui évite l'éclatement des services. Elle a également permis d'économiser 2.5 millions d'euros de travaux", plaide Jean-François Grimaud.

Louable intention, laquelle pourtant, chagrine une partie des usagers. En l’occurrence, l'association des Paralysés d France (APF) ainsi que l'association Voir Ensemble (malvoyants). Ces dernières déplorent un accès plus difficile. "A Saint-Nicolas, nous avions un bus (TUL) toutes les dix minutes. Quai de Bootz, ce sera toutes les heures avec le ligne M, reliant Bonchamp à Changé. Nous avons alerté Laval Agglomération pour obtenir des rotations supplémentaires. C'est à l'étude mais pour l'heure, nous n'avons pas encore de réponse", a pointé Jean-Paul Desnoë, le représentant de l'APF.

Une nouvelle concertation aura lieu mercredi 19 octobre, quai de Bootz, avec l'APF et Voir Ensemble.

J.-L.G.

Maison départementale de l'Autonomie, 12, quai de Bootz à Laval. OUverte du lundi au jeudi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h et le vendredi de 9h à 16h. Tél. : 02 43 677 577. Courriel : mda.accueil@lamayenne.fr

 

Discrimination au lycée Molière : Non à l'exclusion d'Amélie en raison de son handicap !

L'Association des paralysés de France (APF) et la Ligue des Droits de l'Homme (LDH) sont scandalisées par la discrimination dont est victime Amélie, étudiante en situation de handicap en khâgne au lycée Molière à Paris 16e. Amélie fait face à un refus catégorique d’aménagements simples (transfert de la salle de classe au rez-de-chaussée, passage par une porte permettant d’éviter quelques marches) l’empêchant ainsi de suivre sa scolarité normalement ! Pire, l’administration a même demandé à Amélie de ne plus se présenter dans son établissement, considérant « que celui-ci n'avait pas à accueillir des élèves en situation de handicap » ! Ces propos, qui renvoient les personnes en situation de handicap à un temps où elles étaient exclues de la société, sont inadmissibles, honteux et indignes d’un lycée public !

L'APF et la LDH lancent une pétition en ligne et demandent à Mme Najat Vallaud-Belkacem d’intervenir pour que le lycée Molière continue d’accueillir Amélie – en prenant en compte les besoins spécifiques de cette élève qui nécessite des aménagements simples – et de rappeler à l’ensemble des responsables d’établissements scolaires leurs obligations en matière de scolarisation dans les conditions définies par la loi « handicap » du 11 février 2005.

Amélie est atteinte d'une pathologie qui réduit fortement sa mobilité depuis cet été, et a donc demandé une modification des lieux de cours du 2e étage du lycée au rez-de-chaussée afin de pouvoir suivre sa scolarité comme tout le monde. L’ensemble des élèves de cet établissement et la majorité des professeurs soutiennent Amélie dans sa requête. L’administration du lycée lui a opposé un refus catégorique, y compris le passage par la porte d’entrée des enseignants (située à un mètre de l’entrée principale des élèves) qui aurait pourtant permis à Amélie de pouvoir s’aider de la main courante pour monter quelques marches. Une barrière a même été installée devant cette entrée montrant ainsi la farouche volonté de ne pas accueillir d'élèves en situation de handicap !

L’administration du lycée souhaite qu'Amélie soit accueillie dans un autre établissement et lui a signifié ce lundi 10 octobre sa volonté de l'exclure du lycée. Au regard de la situation, les étudiants sont mobilisés aux côtés de leur camarade et une réunion d'urgence a eu lieu avec le Rectorat de Paris. Ce dernier a persisté dans le refus d’accueillir Amélie en proposant, à nouveau, de scolariser Amélie dans un autre lycée.

L'APF et la LDH sont outrées par cette situation de discrimination flagrante et par ce non-respect des droits fondamentaux des personnes en situation de handicap. Les associations dénoncent le traitement humiliant infligé à Amélie en totale contradiction avec la loi handicap de 2005 qui prévoit l'accès des tous les élèves en situation de handicap à la formation scolaire. Dans le cas d'Amélie, les solutions sont faciles à mettre en œuvre : il s'agit simplement de faire cours dans une salle au rez-de-chaussée au lieu du 2e étage !

Au-delà de la question de l'accessibilité des établissements scolaires, il est ici question des conditions d'accueil des personnes en situation de handicap dans les établissements publics français.

L'APF et la LDH apportent tout leur soutien à Amélie et à sa famille ainsi qu’à tous les élèves du lycée qui se sont élevés contre des pratiques discriminatoires et qui demandent #JusticePourAmélie.

Ainsi, l'APF et la LDH demandent à Mme Vallaud-Belkacem de veiller à l’inclusion scolaire d’Amélie, comme le demande la loi de refondation de l’école de la République de 2013 et de permettre à Amélie de poursuivre sa scolarité dans des conditions dignes. Et enfin de rappeler à l’ensemble des responsables d’établissements scolaires leurs obligations en matière de scolarisation dans les conditions définies par la loi « handicap » du 11 février 2005.

Signez la pétition, cliquez sur l'image "Justice pour Amélie"

justice pour amélie, amélie discrimination, discrimination handicap

10/10/2016

La parquet chic de So' Frip est arrivé... pas sans efforts !

20161007_123609.jpg

538 kilos portés plus tard... il va être beau le parquet de notre friperie !!!

Marion et Stéphanie​ :

"on ne le répétera jamais assez : à l'APF, il faut être PO.LY.VA.LENT!!! "

07/10/2016

Soyez candidat à l’Observatoire de la Démocratie APF

Démocratie.jpgNotre association a créé en juin dernier en AG un Observatoire de la Démocratie APF pour toujours améliorer notre démocratie participative.

2 grandes missions :

* Observer les pratiques de démocratie interne à l’APF (attention il ne traite pas de « doléances individuelles »)

* Préconiser de bonnes pratiques

Cet Observatoire comprend notamment 5 adhérents de l’APF, non-salariés, ayant au moins un an d’adhésion. Ils seront tirés au sort parmi 13 candidats désignés par les Conseils APF de région (CAPFR).

En Pays de la Loire, le CAPFR vous propose de choisir un(e) parmi d’entre vous qui présenteront leur candidature à cet démarche unique dans le champ associatif. Nos exigences : vous êtes curieux et exigeant ; au nom de la démocratie, vous êtes ambitieux pour l’APF et soucieux de l’intérêt général.

Pour candidater, merci d’adresser AVANT le 20 octobre minuit un email à br.nantes@apf.asso.fr avec vos nom, prénom, adresse postale, numéro de téléphone et une dizaine de lignes justifiant votre motivation.

Alors pourquoi pas vous !

Pour toujours plus de démocratie ensemble !

Le Conseil APF de région

Jean-Pierre BLAIN, Représentant régional – Denyse Le Berre – Katherine Fremy-Lefeuvre – Fabienne Zama – Hervé Heurtebize – Margaret Renaudin – Jean-François Gauthier - Liliane Cousin –Thierry Craipeau – Janine Brisseau – Jean-Pierre Chambon – Karl Wiesniewski – Arlette Touzanne

05/10/2016

So' Frip : les travaux continuent...

Merci aux bénévoles qui usent de leur énergie pour que...

20161003_140133 (2).jpg

la friperie So' Frip soit chic !!!

03/10/2016

Projet So'Frip à Laval : la friperie solidaire de l'APF

Enfin les clés pour l'ouverture de la friperie So' Frip à Laval.

Pas de temps morts: nous commençons les travaux et espérons ouvrir d'ici mi-novembre.

Le principe de la friperie sera le suivant : dons de vêtements qui seront trier par des équipes de bénévoles et revendus à la friperie également par des bénévoles. L'intégralité des bénéfices sera pour l'Association des Paralysés de France de la Mayenne.

Nous comptons sur vous pour que ce projet soit une belle réussite comme pour la friperie So'Frip au Mans, ouverte en février dernier.

friperie laval, ouverture friperie solidaire laval, friperie laval