L'accessibilité, un enjeu pour les artisans (article Ouest France)

Article Ouest-France
 
L'accessibilité, un enjeu pour les artisans.
Auteur Jean-François VALLÉE.
Article du 24 Octobre 2017
 
L'accessibilité des logements est un vaste marché pour les entreprises artisanales du bâtiment. En Mayenne, une quarantaine d'artisans sont formés. C'est le cas pour Bergère énergies.
 
Reportage.
 
La vieille dame habite un coquet pavillon dans un quartier de
Saint-Berthevin. Mais pour elle comme pour sa fille, « pas question d'aller en maison de retraite ». Elle veut rester chez elle. « Elle connaît les voisins et cela la rassure », prolonge sa fille, Christine. Et puis la maison qui compte deux étages est idéale pour recevoir enfants et petits-enfants. Sauf qu'elle n'est plus adaptée pour le quotidien d'un couple âgé.
Des travaux étaient nécessaires en commençant par le plus urgent, la salle de bains. Reste à trouver l'entreprise qui connaît le sujet et qui est capable d'apporter des conseils. C'est l'entreprise Bergère énergies, plombier-chauffagiste à Laval, qui a répondu au chantier. Elle fait partie de la quarantaine d'entreprises classées 'handibat' auprès de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du
bâtiment de la Mayenne (Capeb). « C'est une démarche volontaire sur laquelle l'artisan s'engage après avoir été formé. On travaille souvent avec un ergothérapeute. Le but est de répondre aux besoins d'accessibilité des personnes âgées ou
handicapées », explique Nathalie Bergère, qui pilote l'entreprise avec son mari Alexandre. Elle insiste. « C'est aussi une démarche déontologique. On assure de respecter les devis, les délais et la propreté des lieux. ».
Une douche de plain-pied remplace la baignoire.
Chez la vieille dame, les travaux ont duré une semaine. « La vielle baignoire devenait difficilement accessible. Elle a été remplacée par une douche à l'italienne de plain-pied avec des poignées pour se tenir », explique Alexandre Bergère. Quant au siège des toilettes, il a été rehaussé. « Cela permet de se relever plus facilement. ». L'artisan le reconnaît : « Les personnes âgées sont plus inquiètes quand des entreprises travaillent chez elles. Il faut rassurer. » L'équipe qui est intervenue a fait un travail soigné. « Après le chantier, tout était propre, impeccable », observe Christine.
 
Bergère énergies veut répondre à ce marché en pleine expansion dans un département où la population vieillit. « Les demandes ne manquent pas,reprend Nathalie Bergère. Et tous les domaines sont touchés. Cela va de l'électricité, à la plomberie, en passant par la menuiserie, la maçonnerie. À La Capeb, nous engageons les artisans à se former. ».
La Capeb demande également aux institutions de renforcer les aides financières allouées aux particuliers en réduisant la TVA à 5,5 % pour les travaux de maintien à domicile. « Parce que la maison de retraite ne doit plus être une solution pour les personnes à mobilité réduite. Elles veulent rester chez elle et nous, les artisans, nous devons nous adapter. ».
Comme une quarantaine d'entreprises artisanales en Mayenne, celle d'Alexandre Bergère est classée handibat, c'est-à-dire formée pour répondre aux besoins d'accessibilité des personnes âgées ou handicapées. Ici, Alexandre Bergère met la dernière main à l'installation d'une douche à l'italienne dans l'habitation d'une personne âgée.

Catégories : L'actualité et l'APF, Sensibilisations 0 commentaire 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel